• Vouloir 01

    cover


    VOULOIR n° 01

    Novembre 1983

    [version pdf]

     

    ◘ SOMMAIRE :

    • Éditorial (RS)
    • Leopold III (RS)
    • L’État véritable n’empiète pas sur les libertés (G. Faye)

    RECENSIONS

    • Actuel n°47 (RS)
    • Diaspad n°4 (RS)
    • Magazine-Hebdo n°4 (RS)
    • Sur l’économiste Bruce Nussbaum (RS)
    • Margaret Mead par Derek Freeman (RS)
    • Magazine littéraire n°199 sur Cocteau (RS)
    • Le Courrier des Pays-Bas Français n°1 (RS)
    • Histoire & archéologie n°77 : Les Celtes (RS)
    • Le Crapouillot n°2 : La fin de la Belgique (RS)

     

    http://i66.servimg.com/u/f66/11/16/57/47/ouie10.gif


    Nota bene :
    Pour ouvrir les liens vers les articles disponibles, cliquer sur la partie rouge de la ligne de présentation.

     

    http://i36.servimg.com/u/f36/11/16/57/47/orname10.gif

     

    ◘ Éditorial

    Vous avez entre les mains un nouveau journal. Quelques signes de plus dans la Galaxie Gutenberg. Optimiste, vous nous souhaiterez un prompt succès. Pessimiste, vous penserez que notre entreprise est vaine. Vouloir renforce l’impact de la revue Orientations et des conférences de l’E.R.O.E. Parce que Vouloir n'est pas, d'emblée, une initiative isolée. Vouloir n'est pas, non plus, la tribune d’un groupe restreint : il n'en est que la carte de visite. Partout, d’Europe et d’ailleurs, nous recevrons réflexions, lettres et articles. Nous tenterons de présenter, à nos lecteurs, les livres-clé de l’actualité. Les livres qui posent des jalons dans la pensée politique, dans la vie culturelle, dans le monde des arts et des lettres. Vouloir est donc un journal qui prendra le pouls. Tranquillement. C'est aussi un journal qui vous parlera. Comme vous parlez à vos amis à la table du bistrot que vous préférez. Il y a la crise. Le chômage. Les grèves. Cette crise est économique. D’accord. Mais elle est aussi et surtout une crise de civilisation, une maladie culturelle, un malaise intellectuel. Ce n'est pas par goût des prophéties négatives, des discours apocalyptiques, des phrases moralisantes que nous employons ces termes. C’est pour dénoncer la non-adéquation des structures politiques avec les révolutions de la pensée et des techniques actuelles. Parce que c’est ça la crise. Et rien d'autre. Ce qu'on nous serine à l'univ’, c'est obsolète. Ce qu’on trafique au Parlement, ça ne résoudra rien. Parce qu'au sein de ces vénérables institutions, on est à côté de la plaque. Et il faut vouloir, avec Vouloir, sortir de cette impasse. Il faut jeter par-dessus bord les vieilles logiques, les vieilles manies, les vieux conformismes. Bien sûr, on a déjà entendu ça… en mai 1968. On a entendu, on a attendu et, finalement, on n’a rien vu. Vieille droite conservatrice et bigote, nationalisme étriqué et cocardier, gauche soixante-huitarde et tonitruante, vous appartenez au même vieux monde. À ce monde qui prenait les concepts au sérieux. Qui vénérait les simplismes idéologiques. Aujourd’hui, on constate qu’on a beaucoup discuté mais qu’on n’a jamais cherché. Les événements historiques qui ont conduit à notre crise sont plus complexes qu’on ne l’a cru. Des historiens modestes, travaillant en dehors des ron-rons et des tam-tams idéologiques et bassement politiciens, s’en aperçoivent. Les media, pourtant, ne se mettent pas au diapason. Et nous sommes les victimes consentantes. Et en consentant, nous participons au délabrement économique et culturel de l’Europe. Les idéologies dominantes, cléricale, libérale, social-démocrate ou communiste vivent sur des acquis. Sur des acquis intellectuels vieux d’un, de deux, trois ou seize siècles. Les structures qu’elles imposent barrent la route à toute espèce d'innovation. Contournons ces barrières insolentes. Ne nous contentons pas du répétitif qui nourrit des politicards hilares, grossiers et pillards. Les logiques Est-Ouest et Nord-Sud sont des manichéismes faciles. Faciles et inopérants. Il faut échapper à leur emprise. Dans trois mois, nous serons en 1984. À l’ère du Système qui engourdit les volontés. À l’ère de Big Brother. A l’ère où l’on manipulera l’histoire pour étouffer les revendications. Les masses sont bien parties dans cette voie. Nous ne les suivrons pas. Et nous formulons un appel. L’Appel pour une révolution noologique. La Révolution du XXe siècle. “Anesthésiés de tous les pays, réveillez-vous !”

     


    « Orientations 13Vouloir 02 »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :