• Tag Evola

    Résultats pour la recherche du tag Evola :
  • Julius Evola, né à Rome le 19 mai 1898, est à la fois une grande figure de l’ésotérisme occidental et l’inspirateur de ce qu’on appelle la “droite traditionnelle italienne”. Sa bibliographie se partage entre des ouvrages se rapportant à l’ésotérisme en général et des essais...

    Lire la suite...

  • ...politique : G. Gentile – un philosophe engagé sous le fascisme , N. Allegri Sidi-Maamar (2001) ;  Les conceptions éducatives de G. Gentile – Entre élitisme et fascisme , Jean-Yves Frétigné (2007) ; G. Gentile et la fin de l'auto-conscience , É. Buissière (2009) . En italien : G. Gentile...

    Lire la suite...

  • ...fois pensée et action. Giovanni Gentile sera assassiné en 1943. Benedetto Croce meurt à Naples le 20 novembre 1952. ► Robert Steuckers.     ◘ Quand Benedetto Croce “sponsorisait” Evola… Le philosophe libéral et antifasciste a joué un rôle étrange, celui de “protecteur”...

    Lire la suite...

  • ...permanence des faits telluriques, fondements de la “longue histoire” (Braudel). Tout empire viable doit être porté par des hommes capables de garder toujours en tête les éléments permanents de cette “longue histoire”, car aucun empire ne peut survivre sans une telle “mémoire de...

    Lire la suite...

  • ...d'une liberté que si l'on a conscience de la possibilité de l'affirmation comme valeur de la non-valeur elle-même, selon l'indifférence : seul étant libre et infini le “Seigneur du Oui et du Non” (sur cette problématique, cf. notre Teoria dell'Individuo Assoluto , I, §§ 1-5) (6)....

    Lire la suite...

  • ...avait décrites n'étaient pas tant le produit du libéralisme (le cercle de Hirschfeld lui en apportait la preuve) que le fruit d'une bonne disposition naturelle. Cette connaissance renforça sa controverse avec Freud. Tout ne pouvait être sexualité, la sexualité ne pouvait être le motif de...

    Lire la suite...

  • L'instant brûlant « Quand meurt un homme, le chant de sa vie est joué dans l'éther. Il a le droit d'écouter jusqu'à ce qu'il passe au silence. Il prête alors une oreille si attentive au milieu des souffrances, de l'inquiétude. En tout cas, celui qui imagina le chant était un grand maître....

    Lire la suite...